>> EHPAD

Présentation du service

L’Etablissement Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes propose 68 lits pour des personnes âgées de plus de 60 ans.

Conditions d’admissions en EHPAD

Les personnes demandeuses (futurs résidents et/ou leur famille) retirent un dossier auprès de l’accueil. Une visite de l’établissement leur est systématiquement proposée ainsi qu’un entretien avec le cadre supérieur de santé.
Il existe un enjeu d’optimisation de la liste d’attente dont la gestion appartient à la commission d’admission et s’articule avec le logiciel de gestion commun du Conseil Général ("Attentum").

Accompagnement au quotidien en EHPAD

L’hôpital énonce que venir en E.H.P.A.D, c’est souhaiter continuer de vivre. Pour accompagner les personnes dans ce choix, l’hôpital se donne un certain nombre d’axes :

S’inscrire dans la continuité de vie de la personne accueillie :

La vie en E.H.P.A.D. génère un certain nombre de contraintes. L’organisation proposée ainsi que l’accompagnement du personnel a le souci de s’adapter aux besoins des personnes accueillies en ne majorant pas les contraintes existantes.

Prévenir la perte d’autonomie, maintenir et restaurer l’autonomie chaque fois que possible :

La prise en soin a le souci de prévenir la perte d’autonomie des personnes accueillies. Chaque moment de la vie quotidienne est le support à la fois d’une relation et d’une réflexion autour de l’autonomie : aide à la toilette, habillage, …

Le maintien de l’autonomie passe aussi par un certain nombre d’actions de prévention :

  • La prévention de l’incontinence.
  • La prévention des chutes et maintien de l’autonomie

Eviter l’isolement et le repli sur soi

L’une des raisons, outre la perte d’autonomie, de l’arrivée en E.H.P.A.D. des personnes âgées est l’isolement.

L’E.H.P.A.D. met en œuvre une organisation qui permet de lutter contre l’isolement et les risques de repli sur soi des personnes accueillies :

  • le repas pris en commun,
  • les propositions d’activités, d’animations, de sorties,
  • la place des proches est encouragée par des horaires de visite adaptés, une participation aux activités, un accueil pour des repas,
  • des moyens de communication avec l’extérieur sont proposés.

Accompagnement au quotidien en EHPAD (suite)

Valider la spécificité du temps du repas

Le temps du repas peut être un moment privilégié de travail sur l’autonomie et le lien social. Il est réfléchit dans ce sens. Il est pris en commun dans des salles à manger. Les horaires sont proches de ceux du domicile. Les affinités entre les personnes sont respectées.

La possibilité de manger seul est respectée le plus tard possible, à l’aide de couverts spécifiques, matériels d’aide à l’autonomie parfois. Manger avec sa main quand on ne peut plus faire autrement est considéré comme un acte d’autonomie et respecté comme tel.

Lorsque la personne ne peut plus réellement s’alimenter seule, le personnel vient en accompagnement.

Faire une juste place aux soins médicaux et paramédicaux

En E.H.P.A.D comme à domicile, la personne doit pouvoir recevoir des soins médicaux de qualité. Pour autant, ceux-ci doivent rester à leur juste place dans la vie du service. Le personnel a le souci d’éviter la médicalisation trop importante dans le service. Ceux-ci  s’inscrivent dans la prévention et l’évaluation gériatrique se développe progressivement.

Les personnes accueillies ont accès aux soins de spécialistes tels que dentiste, ophtalmologiste, O.R.L….

Chaque fois qu’ils le souhaitent, les résidents gardent leur médecin traitant en lien avec le médecin coordonnateur.

Accompagner jusqu’au bout de la vie

En E.H.P.A.D., les personnes accueillies sont chez elles. Elles doivent pouvoir y terminer leurs vies accompagnées de leurs proches et dans des conditions d’accompagnement qualitatives.

Le personnel a le souci du respect du rythme de la personne âgée en fin de vie. Durant cette période, la place des familles est privilégiée. Il leur est possible de rester la nuit auprès de leur parent, de prendre des repas, de venir en dehors des heures habituelles de visites.

L’E.H.P.A.D. partage et bénéfice de la culture des soins palliatifs. Ainsi la douleur en fin de vie est une préoccupation de chacun. Il s’appuie chaque fois que nécessaire sur le service de soins palliatifs.

Dégustation de Truffes noires du Perigord

La gourmandise commence quand on n’a plus faim… Nous avons permis aux résidents de la maison de retraite du Centre Hospitalie... Lire la suite